De l'influence de la "mode"

  • Auteur de la discussion Ekyme
  • Date de début
E

Ekyme

Invité
Je parcourais la discussion relative au jean slim et une question m'a secoué le citron : quelle est l'influence des courants de mode sur mes gouts vestimentaires ? sincèrement ?

Concernant le jean slim, je me souviens en avoir porté un quand j'avais 13/14 ans (il y a une quinzaine d'année). J'avoue ne plus trop me souvenir comment ce vêtement était parvenu dans mon armoire d'adolescent qui n'avait qu'une conscience très limitée des belles choses (peut-être un coup de mode de l'époque que mes parents n'avaient pas voulu que je loupe, ou un achat de rentrée scolaire à l'arrache entre des mamans au bord de la crise de larmes à force de ne pas trouver le cahier à spirales de 155 pages à petits carreaux réclamé par le professeur de math de leur bambin...).

Quand je revois des photos de l'époque, je me trouve ridicule dedans. Et je n'ai jamais eu l'envie de m'habiller à nouveau avec un jean comme celui là. Si je trouve que certains le portent bien ou si des personnes se sentent bien avec, alors tant mieux :) mais ce n'est pas mon cas.

Aujourd'hui le jean slim revient (si tenté qu'il aie jamais disparu, disons plutôt qu'on en voit un peu plus ces derniers temps) et avec lui les souvenirs du garçon de 14 ans et... et ben j'accroche toujours pas.

ok, et alors ? me dira t'on...

Ben alors, pourtant, je pense parfois être sensible aux effets de mode. Il y a encore quelques années, je trouvais les polos pas jolis. Je veux dire, non pas ringards (pour moi rien n'est ringuard à priori, ça c'est le jugement qu'on porte sur un objet qui n'a rien demandé à personne), mais je trouvais que ce n'était pas une pièce équilibrée.

Et pourtant je dois bien dire que depuis quelques années, j'ai trouvé des polos très jolis. Là, l'effet de mode a mis un coup de projecteur sur cette pièce, développé probablement le travail des stylistes. Peut-être nos morphologies ont elles changé ou plutôt, mon oeil ne regarde plus de la même manière, etc etc

Alors, à partir du moment où je me rends compte que mes goûts pour les vetements (comme d'autres choses d'ailleurs) évoluent (même si j'essaie de ne pas me laisser influencer, je dois honettement dire qu'il est impossible de d'abstraire totalement des publicités, de ce que l'on voit dans la rue etc), que mon oeil évolue (comme mon oreille évolue : certaines musiques qui me paraissaient inaudibles il y a 10 ans me plaisent beaucoup aujourd'hui) il suit une autre question :

Acheter un CD à 15 euros n'est pas un investissement trop lourd et je peux prendre le risque de l'acheter même si, peut-être, dans 5 ou 10 ans je ne l'écoute plus.

Mais acheter un vetement à cout élevé, c'est un pari autrement plus délicat (un peu comme une toile que l'on achete pour décorer un mur de sa maison) : comment faire en sorte que l'achat, sinon perenne, demeure à mon gout encore longtemps ?

Alors j'ai ouvert mon armoire et j'ai regardé, toutes mes années de fringues. Et je dois bien avouer qu'en pied de pile (c'est à dire les choses que je ne porte plus) se trouvaient chemises à fleur, t-shirt moulant, treillis, jean à trou etc etc et en haut de pile... ben les classiques.

Voilà, c'était juste quelques réflexions qui ne servent à rien :)
 

Kiz

Sans Permis i
Inscrit
3/7/06
Messages
1 033
Sympas comme réflexion :), c'est pour ca qu'avant d'acheter quelque chose de chère, il faut vraiment y réfléchir.
 

Antoine_M

Sans Permis i
Inscrit
12/11/06
Messages
654
Ekyme a dit:
Mais acheter un vetement à cout élevé, c'est un pari autrement plus délicat (un peu comme une toile que l'on achete pour décorer un mur de sa maison) : comment faire en sorte que l'achat, sinon perenne, demeure à mon gout encore longtemps ?
Une garde-robe équilibrée est composée d'achats "raisons" (les pièces classiques, tel qu'un costume ou un pull gris), dans lesquels ont n'hésitera pas à investir beaucoup; et d'achats"passions" (les pièces purement mode, tel qu'un slim pour certains, un pull rose à pois verts pour d'autres, une veste chromée en soie enfin) dans lesquels ont veillera à mesurer son investissement.

Tout l'art est de savoir doser correctement les pièces qu'ont achète et l'argent qu'on y investit. Il serait stupide de ne pas avoir pu se payer une paire de jolies souliers assortie à son costume gris parce qu'on s'est payé 8 paires de converses de toutes les couleurs. La réciproque n'est pas plus brillante: la mode c'est aussi - surtout - savoir cs faire plaisir au temps présent et ne pas hésiter à se payer une pièce qu'on aime aujourd'hui sachant pertinemment qu'elle sera démodée dans 6 mois.

Maitriser cet art est un processus long, qui demande une connaissance fine des modes (notez le pluriel), mais également de soit-même (ses propres gouts, ce qui nous mets en valeur, etc).

Je choisi mes vêtements de manières "conscientes" et réfléchis depuis plus de 15 ans maintenant, et je fais toujours des erreurs ("mais pourquoi est-ce que j'ai acheté ça ???"). Mais je m'en fous, je me fais plaisir, j'apprends, et je ferais mieux la prochaine fois ! ;-)
 
Haut Bas